Infomediaire –  La Fédération royale marocaine de Football (FRMF) a écopé,  samedi 30 juin, d’une amende de la FIFA, et rejoint ainsi ‘le banc des mauvais élèves’ avec le Mexique, la Russie, la Serbie et deux joueurs Suisses originaires du Kosovo. Toutefois il faut noter que c’est le Maroc qui a encaissé la plus lourde des quatre sanctions décidées par l’instance internationale en raison d’incidents survenus dans des matchs de ces quatre pays mondialistes.

Pour son dernier match contre l’Espagne, la fédération internationale dirigée par le suisso-italien Gianni Infantino reproche d’abord au Maroc l’entrée de six administrateurs marocains,  dont le président de la FRMF Fouzi Lekjaâ sur le rectangle vert après le coup de sifflet final.

L’organisatrice des Coupes du monde depuis 1930 a taclé le Maroc pour « la présence de 13 personnes dans la zone technique (banc de touche), au lieu de 11 » autorisées par les règlements stricts de la FIFA.

En dernier lieu, le comité disciplinaire de la FIFA a alourdi la sanction marocaine en raison du « comportement » de ses supporters durant cette même rencontre, notamment après l’égalisation très discutable des Espagnols dans le temps additionnel.

 

Rédaction Infomediaire